• 24 et 26 octobre 2021 - Ultimus (tournée en Sardaigne)

    Création Théâtrale Locu Teatrale 2017

    A cumpania Locu Teatrale en tournée en Sardaigne.
     
    - Festival "Isola dei teatri" Teatro S'Arza (Sassari) le 24 octobre à 21h.
     
    - Teatro Andrea Parodi (Porto Torres)
    le 26 octobre à 20h30.
     
    Avec: Marianna Nativi
    Texte et Mise en scène : Saveriu Valentini
    Images et son/technique :
    Maria-Francesca Valentini è Gérôme Bouda
    Costumes : Cécile Eliche
     
    "Le sang coule dans nos veines, rouge, il circule à tout va, il est libre comme l’air, il n’étouffe pas, en chaque vie humaine le sang court sans effroi, la terre déploie ses semences et le sang ne l’effraie pas , la vie, la vie, la vie, elle vit la vie, elle s’écoule paisible et douce elle ne connait aucun mal, elle offre le paradis les étoiles , le chant du coq, et nos veines gorgées de lait rouge, palpitent aux sons de la planète l’univers se déploie, continue son amplitude, et les trous béants de la guerre ne sont que légendes, fables, mythes, la guerre n’existe pas, impossible, on y croit pas, c’est un mauvais rêve tout simplement c’est la paix qui règne, la clarté, la lumière, je la vois, là, partout, le sang ne connait pas de menace, jamais il giclera, il n’a jamais giclé, tout ça c’est des racontars, c’est pas de l’histoire, on a voulu nous faire peur, tenir une arme, tuer pour tuer, ça n’existe pas, le sang ne coule pas à l’extérieur du corps, il coule avec douceur, dedans, dedans.
    Le grand jardin de la vie est arrosé d’amour, les hommes s’aiment tous les jours, ils portent l’amour , le répandent, le partagent, le distribuent, naturellement, c’est le paradis sur terre, on le cherche nulle part ailleurs, c’est la puissance de la vie, elle nous guide, nous tient, nous promène, et sans danger nous voyageons… régal de voir, de penser, de partager… notre corps est notre Dieu, notre cœur est notre Dieu, et chaque détail est notre Dieu , on le cherche à l’intérieur et on le trouve, on l’a trouvé."
    -----------------------------------
    ....Erani andatti à circà u cavadu.
    U mortu, l'aiani liattu innantu, infurcatu . A forca, li tinia u cappu drittu. U pilonu chì li fasciaia u cappu, li piattaia u visu,è li falaia finu a i pedi. Si saria dittu un fantasimu vivu. Erani tutti ghjunti, da tutti i rughjuna. Ùn si sintia un zittu. A mani di Paulu Albinu, pianu pianu, carizzaia u cavaddu, chì trimulaia. Di colpu, in a notti chì falaia, s'hè intesu un brionu tamantu. Paulu Albinu aia minattu quiddu cavaddu chì era partitu à u caloppu. "Chì pò fà ind'eddu và, induva voglia ch'eddu u sponi, sta tarra hè a soia, allora u si pigliarà..." aia dittu u zitteddu.
    In quiddi cresti chi abbughjaiani, u cavaddu, andaia, com'un spirionu, varcaia l'addilà. Allora, u monti s'apriti in dui, paria ch'eddu si fussi infiammatu. U cavaddu era sparitu drentu. Si dici ch'eddu si saria intesu a voci d'Osiris, di i Dii di Roma è di a Greccia Antica...Leziu ùn era mortu, vinia di rinascia...
    Criazioni nantu à l’inumanità di l’umanu, nantu à crudeltà di u mondu supranatu da l’interessi finanziarii, u disprezu di l’essaru, è u sangui corri è corri, ed hè guasgi nurmali pà tutti.


    24 et 26 octobre 2021 - Ultimus (tournée en Sardaigne)

    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :